Nos ressources sur la Covid-19
CH La Chartreuse

Accueil - Centre Hospitalier La Chartreuse

CH La Chartreuse CH La Chartreuse

établissement de référence - Dijon / Côte d’Or

Psychiatrie - Santé mentale - Addictologie - Handicap psychique

Contact - Centre Hospitalier La Chartreuse Facebook - Centre Hospitalier La Chartreuse Twitter - Centre Hospitalier La Chartreuse LinkedIn - Centre Hospitalier La Chartreuse Espace agents - Centre Hospitalier La Chartreuse
Journée mondiale sans tabac au CHLC
Publié le : 1 juin 2022 - Article mis à jour le 1 juin 2022

Mardi 31 mai 2022 se tenait la Journée mondiale sans tabac. À cette occasion, le Comité Lieu de Santé Sans Tabac du CH La Chartreuse s’est installé devant la cafétéria pour sensibiliser à l’arrêt de la cigarette. Une initiative impulsée par Dorine PETOT, faisant fonction cadre de santé à EOLE, et par le Dr Souad MAACH, qui assure les consultations d’aide au sevrage tabagique ainsi que Dr David ARAVANTINOS, praticien hospitalier référent de l’unité EOLE.

En France, le tabagisme est responsable de 73 000 décès chaque année, dont 44 000 dus à un cancer.

Plusieurs activités ont été mises en place pendant cet après-midi ensoleillé du 31 mai :

  • Prévention et information sur le sevrage avec le Dr Souad MAACH
  • Santé au travail avec le Dr Albane CHAILLOT et Betty RASETTI
  • Activités physiques et santé avec Émilie HONIAT et Antoine BERTHOLE, enseignants en Activités Physiques Adaptées, et Serge BRINAS, kinésithérapeute
  • Diététique et arrêt du tabac avec Julie CHARTIER et Sylvie WALCH

Dans le cadre de cet événement une allée sans tabac a pu être inaugurée en présence de François MARTIN, directeur du CHLC, qui a pu tester les différents ateliers.

Quelques chiffres pour avoir, tous, une bonne raison d’arrêter :

  • 24h après la première cigarette, le risque d’infarctus diminue déjà. Le corps ne contient plus de nicotine.
  • 72h : on retrouve le goût et l’odorat.
  • 1 à 3 mois : la toux et la fatigue diminuent, on récupère du souffle, on marche plus facilement.
  • 1 an : le risque d’infarctus diminue de moitié. Le risque d’accident vasculaire cérébral est identique à un non-fumeur.
  • 5 ans : le risque de cancer du poumon diminue de moitié.
  • 10-15 ans : l’espérance de vie est celle d’un non-fumeur.
Print Friendly, PDF & Email