CH La Chartreuse CH La Chartreuse Psychiatrie - Santé Mentale - Addictologieétablissement de référence
Dijon / Côte d’Or
Adresse CH La Chartreuse CENTRE HOSPITALIER LA CHARTREUSE
1 Bd Chanoine Kir, BP 23314
21033 DIJON CEDEX
03 80 42 48 48
La chapelle, le portail de Sluter, l’oratoire ducal

Restauration de la chapelle de La Chartreuse de Champmol et du portail de Sluter

La chapelle de La Chartreuse est actuellement en cours de restauration. Compte tenu du grand intérêt de cette opération, l’Etat a accordé son aide et nous souhaitons donner à chacun la possibilité de soutenir cette importante restauration. C’est pourquoi, nous avons décidé avec le concours de l’association des Amis de La Chartreuse de Champmol un partenariat avec la Fondation du patrimoine en ouvrant une souscription publique.

Faites un don grâce au formulaire disponible ci-dessous ou en ligne sur le site internet sécurisé de la Fondation du patrimoine.

Plaquette sur la restauration de la chapelle
Version interactive de la plaquette
Formulaire Fondation du Patrimoine
   

La chapelle

Chapelle13Construite en style néogothique par Pierre-Paul PETIT, est consacrée le 17 novembre 1844 par Monseigneur RIVET, Evêque de Dijon. Cette chapelle qui enchâsse des réemplois anciens est un véritable écrin de mémoire historique et culturel. En effet, par le décor, l’architecte a cherché à évoquer ce que fut l’oratoire des ducs tel qu’on le connaissait à travers les archives des comptes.

La chapelle est classée monument historique depuis le 15 février 1996 (classement complétant les mesures de 1840, puis celles du 29 janvier 1902).

Cette chapelle, moins longue vers l’est que ne l’était l’ancienne église des chartreux, laisse de fait l’ancienne tourelle de l’oratoire ducal isolée, dans le plus pur goût de la ruine romantique.

Plaquette de la chapelle 

Le portail de Sluter

Chapelle18Le portail de la chapelle, où sont représentés Philippe le Hardi et son épouse Marguerite de Flandre, est l’un des vestiges de l’ancien monastère de l’ordre des Chartreux, fondé au XIVème siècle et démantelé lors de la Révolution Française.

Les historiens attribuent la conception du portail à l’architecte Drouet de Dammartin et au sculpteur Jean de Marville. L’attribution de la Vierge à l’enfant se fait tantôt à Jean de Marville, tantôt à Claus Sluter. Cependant le portail a été élargi par rapport au plan initial, peut-être lorsque Claus Sluter en a changé la conception afin d’ajouter les figures des ducs et des saints intercesseurs qui sont de sa main.