CH La Chartreuse

Accueil - Centre Hospitalier La Chartreuse

CH La Chartreuse CH La Chartreuse

établissement de référence - Dijon / Côte d’Or

Psychiatrie - Santé mentale - Addictologie - Handicap psychique

Contact - Centre Hospitalier La Chartreuse Facebook - Centre Hospitalier La Chartreuse Twitter - Centre Hospitalier La Chartreuse LinkedIn - Centre Hospitalier La Chartreuse Espace agents - Centre Hospitalier La Chartreuse
Le monde rural du XIIe au XVIIIe siècle avec Laurent GUYOT
Publié le : 11 octobre 2019 - Article mis à jour le 14 octobre 2019

La conférence « Pauvreté et assistance dans le monde rural du XIIe au XVIIIe siècle« , animée par Laurent GUYOT, professeur agrégé d’histoire-géographie, s’est tenue le dimanche 6 octobre 2019,  à l’amphithéâtre du CH La Chartreuse (CHLC).

Cette conférence, organisée par l’Association des Amis de La Chartreuse de Champmol, a pu réunir bon nombre de passionnés, accueillis par Bernard MAILLOT, président de l’association « Les Amis de la Chartreuse de Champmol ».

Laurent GUYOT a illustré son propos en prenant l’exemple de la Maison Dieu de Meursault, fondée au XIIe siècle. De nombreux établissements de ce type furent fondés à cette époque, basés sur une Economie du Salut : « Priez pour le repos de l’âme du fondateur ».

Cette Maison Dieu, comportant une chapelle et une « chambre des pauvres » de 3 à 4 lits, accueillait, à l’origine, les pauvres « passant et repassant » plutôt que les habitants du village. Elle tirait son revenu d’un domaine agricole de 35 ha, dont les produits allaient, pour un tiers, au soutien des pauvres, selon une organisation bien précise et contrôlée, sous la houlette d’un « recteur ».

Les abus de ces recteurs, dans tout le royaume, conduisent le roi à changer le système de gestion au XVIe siècle et à renforcer le contrôle. Une double rupture se produit à partir de là, la première portant sur la perception de la pauvreté qui, de vertu, devient au contraire un problème d’ordre public, et la seconde liée à l’évolution de l’hospitalité qui, après avoir été bienveillante, devient forcée, se rapprochant d’une forme de détention.

Tout ceci place les Maisons Dieu en porte à faux : elles survivent cahin-caha pendant la première moitié du XVIIIe siècle puis disparaissent. La Maison Dieu de Meursault est rattachée à l’Hôtel Dieu de Beaune en 1766.

Laurent GUYOT possède de solides racines en Bourgogne, sa famille étant originaire des Côtes de Beaune depuis les années 1930. Il obtient une Licence d’Histoire et licence d’Archéologie à l’université de Paris I (Panthéon Sorbonne) en 1987, et depuis 1997 il est Professeur agrégé d’histoire-géographie.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages récents, toujours autour du monde rural qui le passionne :

  • « De la Maison-Dieu à l’Hôpital de Meursault – 1150- 1950 » , publié en 2016. Cet ouvrage a obtenu le prix Perriaux décerné par le Centre Beaunois d’Etudes Historiques en 2017,
  • « Un lieu de sociabilité dans la tourmente : la Maison de charité de Saint-Romain », publié en 2018.

Il travaille actuellement sur une Monographie villageoise « Saint Romain au temps des derniers rois » au sein de l’Association de Recherches et d’Etudes d’Histoire rurale (AREHR) de St Romain et enseigne dans un collège de Seine Saint Denis.

 

Print Friendly, PDF & Email