CH La Chartreuse CH La Chartreuse Psychiatrie - Santé Mentale - Addictologieétablissement de référence
Dijon / Côte d’Or
Adresse CH La Chartreuse CENTRE HOSPITALIER LA CHARTREUSE
1 Bd Chanoine Kir, BP 23314
21033 DIJON CEDEX
Téléphone CH La Chartreuse 03 80 42 48 48 Facebook CH La Chartreuse
Troubles émergents
Guide du CIPP
Créer un dispositif de Case management – Santé mentale (Mars 2017)

Le CIPP (Centre d’Intervention Précoce pour Psychose) est une structure ambulatoire intersectorielle située au Centre Hospitalier La Chartreuse à Dijon, existant depuis 2015.  Le CIPP offre une prise en charge intégrative la plus précoce possible qui comprend des avis spécialisés, des bilans approfondis et des soins de réhabiliation destinée aux jeunes adultes.

Actuellement la durée de psychose non traitée est en moyenne de 1 à 2 ans du fait du déni, du manque d’information, du manque d’accès aux soins, voire  de la stigmatisation.

Par ailleurs les troubles cognitifs que l’on observe dans la phase avancée de la maladie se développent avant tout dans la phase initiale du trouble et ne cessent de s’accentuer par la suite.

Il existe ainsi une période critique de 3 à 5 ans après le début du trouble au cours de laquelle un traitement soutenu, associant traitements médicamenteux et mesures de réhabilitation, pourrait permettre d’infléchir l’évolution de la maladie. La prise en charge précoce de jeune patient présentant un trouble psychotique constitue donc un véritable enjeu.

Public ciblé :
Le CIPP
reçoit des patients présentant une pathologie psychotique, agés de 18 à 35 ans, adressés par les services hospitaliers de psychiatrie, le secteur privé et le secteur médico-social.

Missions : 
Le CIPP a pour mission d’offrir une prise en charge adaptée aux jeunes patients souffrant de troubles psychotiques dans une perspective qui se veut positive, pro active et constructive.

  • Repérage des premières manifestations de la maladie (c’est à dire dès le début de l’épisode psychotique, voir dès l’apparition des prodromes)
  • Bilan pluridisciplinaire : Evaluation neuropsychologique, psychologique et fonctionnelle des patients
  • Intégration dans des programmes de rémédiation Cognitive groupaux ou individuels
  • Mise en place de suivi intensif dans le milieu et de case management en particulier dans la phase débutante de la maladie
  • Soutien à la réinsertion

Objectifs :
La prise en charge précoce  rassemble un ensemble de mesures à la fois de prévention et de  réhabilitation psychosociale  qui ont  pour objectif principal d’améliorer le pronostic fonctionnel de la maladie et de limiter le caractère traumatisant des premières expériences psychotiques. Il s’agit d’une démarche pro-active qui va favoriser une alliance thérapeutique avec le patient.

  • Limiter le caractère traumatisant des premiers contacts avec la psychiatrie
  • Limiter la durée de psychose non traitée
  • Diminution des symptômes
  • Etablir une relation psychothérapeutique rapide et éviter les ruptures thérapeutiques
  • offrir une psychoéducation concernant la maladie
  • Améliorer l’estime de soi et le bien être
  • Stimuler et faciliter une réintégration rapide et meilleure par le biais de remédiation cognitive groupales ou individuelles (amélioration du fonctionnement cognitif)
  • limiter le handicap fonctionnel et améliorer la qualité de vie
  • Engager la famille dans la prise en charge dès le début des soins

Outils :
De nombreux outils sont mis en place :

  • Bilan pluridisciplinaire, notamment bilan neuropsychologique
  • Remédiation Cognitive :
    • RECOS : méthode de remédiation cognitive ciblants les déficits cognitifs propres au patient.
    • Gaia : rémédiation cognitive reposant sur un entrainement des processus de traitement des informations faciales émotionnelles.
    • Tomremed : ce programme de remédiation cognitive a pour objectif d’améliorer les compétences des patients en théorie de l’esprit afin d’améliorer les interactions sociales.
    • MCT : destinés à améliorer la métacognition
  • Programme de Psychoéducation adapté aux jeunes patients
  • Atelier de compétences sociales
  • Suivi intensif dans le milieu

Actualités :
4ème journée du réseau de remédiation cognitive (24 mai 2017)
Séance de la Société Médico Psychologique – CH Le Vinatier  (19 juin 2017)

Equipe :
Coordinateur de secteur : Dr Dominique SEROT
Responsable du CIPP : Dr Juliette MARTIN
Neuropsychologue : Marine GUINOT
Infirmier référent : Sébastien PACCOUD
Assistante sociale : Marion RONNAT

Contact :  Dr Juliette MARTIN