CH La Chartreuse CH La Chartreuse établissement de référence - Dijon / Côte d’Or Psychiatrie - Santé mentale - Addictologie - Handicap psychique
Troubles émergents
Print Friendly, PDF & Email

Centre d’Intervention Précoce pour Psychose (CIPP)

 Guide du CIPP
 Mieux vivre avec… la bipolarité
 Mieux vivre avec… la psychose
 Psychoéducation

Le CIPP (Centre d’Intervention Précoce pour Psychose) est une structure ambulatoire intersectorielle située au Centre Hospitalier La Chartreuse à Dijon, existant depuis 2015.  Le CIPP offre une prise en charge intégrative la plus précoce possible qui comprend des avis spécialisés, des bilans approfondis et des soins de réhabiliation destinée aux jeunes adultes.
Actuellement la durée de psychose non traitée est en moyenne de 1 à 2 ans du fait du déni, du manque d’information, du manque d’accès aux soins, voire  de la stigmatisation.

Public ciblé :
Le CIPP
reçoit des patients présentant une pathologie psychotique, agés de 18 à 35 ans, adressés par les services hospitaliers de psychiatrie, le secteur privé et le secteur médico-social.

Missions : 
Le CIPP a pour mission d’offrir une prise en charge adaptée aux jeunes patients souffrant de troubles psychotiques dans une perspective qui se veut positive, pro active et constructive.

  • Repérage des premières manifestations de la maladie (c’est à dire dès le début de l’épisode psychotique, voir dès l’apparition des prodromes)
  • Bilan pluridisciplinaire : Evaluation neuropsychologique, psychologique et fonctionnelle des patients
  • Intégration dans des programmes de rémédiation Cognitive groupaux ou individuels
  • Mise en place de suivi intensif dans le milieu et de case management en particulier dans la phase débutante de la maladie
  • Soutien à la réinsertion

Objectifs :
La prise en charge précoce  rassemble un ensemble de mesures à la fois de prévention et de  réhabilitation psychosociale  qui ont  pour objectif principal d’améliorer le pronostic fonctionnel de la maladie et de limiter le caractère traumatisant des premières expériences psychotiques. Il s’agit d’une démarche pro-active qui va favoriser une alliance thérapeutique avec le patient.

Outils :
De nombreux outils sont mis en place :

  • Bilan pluridisciplinaire, notamment bilan neuropsychologique
  • Remédiation Cognitive :
  • Programme de Psychoéducation adapté aux jeunes patients
  • Atelier de compétences sociales
  • Suivi intensif dans le milieu

Actualités :
4ème journée du réseau de remédiation cognitive (24 mai 2017)
Séance de la Société Médico Psychologique – CH Le Vinatier  (19 juin 2017)

Equipe :
Coordinateur de secteur : Dr Dominique SEROT
Responsable du CIPP : Dr Juliette MARTIN
Praticien Hospitalier : Dr Ophélie GRANON
Neuropsychologue : Marine GUINOT
Infirmier référent : Sébastien PACCOUD
Infirmier : Florian BRETON
Assistante sociale : Marion RONNAT

icône email bleu  Dr Juliette MARTIN

En savoir plus…

icone youtube Interview du Dr Juliette Martin
icone youtube  Interview du Professeur Jérôme FAVROD – Infirmier en psychiatrie au service communautaire du CHUV (Lausanne)
icone youtube  Psychose débutante et case management infirmier – Dr Juliette Martin (2èmes rencontres soignantes en psychiatrie)
 Caf&doc’ N°6