CH La Chartreuse CH La Chartreuse établissement de référence - Dijon / Côte d’Or Psychiatrie - Santé mentale - Addictologie - Handicap psychique
Projets

Projet d’établissement 2015-2019

Le Projet d’établissement 2015-2019 du Centre Hospitalier La Chartreuse vise à fédérer les énergies de ses professionnels pour mieux accompagner les personnes souffrant de troubles psychiques dans leur parcours de soins, en santé mentale et psychiatrie.

Projet d’établissement 2015-2019 PDF ou Version interactive

Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM) 2013-2017

Le Centre Hospitalier La Chartreuse s’engage dans un CPOM comprenant onze orientations

Orientation n°1 : Apporter une réponse à la problématique de la permanence des soins, en cohérence avec le schéma cible du SROS (Schéma Régional d'Organisation des Soins)

Conforter le dispositif d’accueil en urgence UMAHCO (Unité Médicale d’Accueil, d’Hospitalisation Courte et d’Orientation), renforcer l’écoute et organiser l’articulation avec UHCD (Unité d’Hospitalisation de Courte Durée) et copilotage des SSC (Soins Sans Consentements) en lien avec le CHU de Dijon.

Orientation n°2 : Utiliser la télémédecine pour répondre aux besoins de santé locaux

Utiliser la télémédecine pour répondre aux besoins de santé locaux – Télé conseil et télé expertise.

Orientation n°3 : Conforter la place de la psychiatrie adulte dans l'agglomération dijonnaise en lien avec le CHU de Dijon afin d'améliorer notamment l'organisation dans les filières de prise en charge depuis la prévention jusqu'à la réadaptation
  • développer une offre de soins différenciée pour l’addiction 33,
  • développer une offre de soins différenciée pour les jeunes adultes,
  • développer une offre de soins différenciée pour les personnes âgées,
  • développer les CLSM (Conseil Local de Santé Mentale) pour Dijon Ville et Grand Dijon,
  • finaliser l’accord cadre avec le CHU de Dijon incluant les conventions concernant le laboratoire et l’hygiène.
Orientation n°4 : Positionner le CH La Chartreuse dans une dynamique régionale pour la formation et le recrutement de professionnels et au travers de centres de ressources (CRIAVS,USP niveau 2 - SMPR, CSAPA), et d'activités dont la couverture régionale voire inter-régionale est à coordonner avec d'autres établissements (sismothérapie, sommeil, recherche...)
  • positionner la chartreuse dans une dynamique régionale : CRIAVS (Centres de Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles),
  • développer une plateforme technique régionale avec le CHU de Dijon,
  • développer un projet culturel et patrimonial et un projet socio-culturel,
  • conforter l’Unité Sanitaire Psychiatrique niveau 2 (SMPR) en lien avec l’UHSA (Unité Hospitalière Spécialement Aménagée, Cf. accord cadre CHU) et améliorer la prise en charge en milieu carcéral,
  • mise en place d’une organisation avec le CHU et les autres Centre Hospitaliers psychiatriques pour la gestion des postes médicaux et des internes.
Orientation n°5 : En pédopsychiatrie, formaliser avec les 2 autres établissements des protocoles et des modalités de prise en charge des enfants et adolescents permettant de répondre aux situations de crises et au suivi des patients en lien avec les structures sociales et médico-sociales
  • consolider la filière ados avec le CHU et Semur en Auxois et les partenaires médico-sociaux par l’ouverture d’un CMP (Centre Médico Psychologique)orienté sur les troubles nutritionnels et les jeunes suicidants,
  • conforter les missions et le rayonnement sur le territoire de l’Adosphère par la création d’une équipe mobile de l’Adosphère,
  • soutenir le projet d’équipe de liaison maman-bébé CHU : Création d’une équipe mobile Fiche n°28 : Conforter les partenariats avec les structures sociales et médico-sociales.
Orientation n°6 : Conforter les missions départementales de soutien et sécuriser et compléter les prises en charge
  • développer les soins somatiques pour l’ensemble de l’établissement,
  • assurer la réorientation de certains patients dans des structures correspondant à leur état de santé,
  • augmenter le nombre de place du SAMSAH (Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés) et son déploiement territorial et mettre en place un dispositif de coordination type centre de ressources « handicap psychique »,
  • développer le Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM),
  • contribuer à diminuer les hospitalisations supérieures à 90 jours par la recherche d’autres modalités de soins que les unités de psychiatrie générale.
Orientations n°7 et n°8 : Mettre en oeuvre, participer et adhérer à la CHT (Communauté Hospitalière de Territoire) de Côte d'Or

Mettre en place le projet de CHT et développer les coopérations territoriales pour améliorer la prise en charge des patients nécessitant des soins psychiatriques 4.

Orientation n°9 : Améliorer la qualité et la sécurité des soins

Evaluation

  • suivre les objectifs en termes de qualité et de sécurité des soins avec des indicateurs de suivi déclinés par pôles,
  • conduire le programme d’actions de l’établissement en matière de qualité et risques,
  • améliorer les résultats des Indicateurs de Performance et d’Amélioration de la Qualité et Sécurité des Soins (IPAQSS),
  • mettre en oeuvre la méthode du patient traceur dans chaque filière sur le patient traceur.

Risques

  • publier le document unique actualisé,
  • organiser la centralisation des contrôles internes,
  • améliorer le dispositif de prévention du risque infectieux,
  • informatiser le circuit des Evénements Indésirables,
  • améliorer la sécurité médicamenteuse avec un programme d’actions,
  • mettre en place la cartographie des risques à priori,
  • organiser la centralisation des contrôles internes.

Usagers

  • améliorer l’implication des usagers et répondre à leurs attentes,
  • obtenir une Certification sans réserve.
Orientation n°10 : Travailler à l'accréditation des activités biologiques

Mutualisation de l’activité de biologie avec le CHU de Dijon à compter du 1er janvier 2016.

Orientation n°11 : Assurer les missions du service public confiées à l'établissement
  • contribuer à la permanence des soins en établissement,
  • participer à l’enseignement universitaire et post universitaire et au développement professionnel continu des praticiens hospitaliers et non hospitaliers,
  • développer des actions de recherche, en lien avec le CHU,
  • mettre en place la formation initiale et le DPC (Développement Professionnel Continu) du personnel paramédical et la recherche dans leur domaine de compétence,
  • développer des actions de santé publique et action d’éducation pour la santé,
  • lutter contre l’exclusion sociale,
  • optimiser la prise en charge des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques sans consentement,
  • développer le projet bucco-dentaire.

 

Print Friendly, PDF & Email